Passer l’hiver en toute sécurité, même en cas de pénurie d’énergie

La crise énergétique agite la Suisse. La crainte que le gaz et l’électricité viennent à manquer cet hiver suscite des inquiétudes au sein de la population. Par conséquent, nombreux sont ceux qui se préparent à d’éventuelles pénuries : les uns remettent en service de vieilles cheminées, les autres installent des poêles électriques ou constituent de grandes réserves de bougies. Or, on oublie souvent que ces articles présentent des risques considérables en cas d’inattention, de mauvaise utilisation ou de mise en service inadéquate.

Le CIPI a compilé pour vous des conseils simples, mais efficaces, afin de vous aider à identifier les possibles dangers et à prévenir ainsi les accidents et les incendies.

En cas d’incendie, l’établissement cantonal d’assurance rembourse en principe le montant des dommages. Si la personne assurée a manqué à son devoir de diligence, par exemple en omettant de faire contrôler sa cheminée, l’établissement cantonal d’assurance peut faire recours ou décider une réduction de la prestation d’assurance. Une négligence à l’origine d’un incendie constitue par ailleurs un fait pouvant faire l’objet de poursuites pénales.

CHEMINÉES ET POÊLES À BOIS

Actuellement, de nombreux anciens poêles à bois et cheminées de salon sont remis en service. En cas d’utilisation incorrecte ou de négligence, ils peuvent rapidement devenir dangereux. Les conduits de fumée qui n’ont pas été nettoyés régulièrement sont souvent bouchés par des nids d’oiseaux ou de guêpes, ou du feuillage et de la saleté. Par ailleurs, les vieux composants des conduits et des cheminées ou poêles peuvent rouiller. Un contrôle préalable par une entreprise spécialisée est donc indispensable.

Nombreux sont ceux qui achètent aujourd’hui des poêles neufs dans le commerce spécialisé et qui les installent eux-mêmes. Les dispositions légales qui devraient être respectées sont alors très souvent oubliées. Seuls les professionnels peuvent garantir de manière fiable que lors des utilisations ultérieures, le feu restera contenu dans le poêle et ne constituera aucun danger pour les habitantes et habitants.

Conseils pour les cheminées et les poêles à bois
  • Avant de réutiliser un chauffage à bois, un poêle, une cheminée ou un poêle en faïence n’ayant pas servi depuis longtemps, vous devez impérativement faire contrôler et nettoyer ces installations et leurs conduits de fumée par des ramoneurs. N'attendez pas la dernière minute pour contacter votre ramoneur.
  • Si vous achetez une cheminée ou un poêle neuf, faites réaliser l’installation par un professionnel. Vous avez ainsi la certitude que les matériaux utilisés seront adaptés et que l'installation sera correcte. De plus, ce spécialiste garantira que le poêle satisfait à toutes les dispositions légales et que vous recevrez l’autorisation nécessaire pour l’utiliser.
  • Faites nettoyer et entretenir le poêle régulièrement par un professionnel.
  • Utilisez le poêle conformément à l’usage prévu. Une cheminée, un fourneau-cheminée ou un poêle ne sont pas destinés à chauffer l’intégralité d’une maison.
  • Ne mettez jamais de trop grandes quantités de combustibles en même temps et n’utilisez pas le poêle en fonctionnement continu, car, dans ces deux cas, vous risquez de provoquer une surchauffe.
  • Ne brûlez que du bois non traité, correctement séché, et qui a été stocké pendant au moins 24 mois. Vous pouvez utiliser des petits morceaux de papier pour allumer le feu. En revanche, le carton, les journaux, les déchets et le bois traité doivent être mis à la poubelle et non dans la cheminée ou le poêle : en brûlant, ils peuvent générer des fumées dangereuses et provoquer des feux de cheminée. Vous trouverez ici des fiches d’information sur la manière d’allumer le feu correctement.
  • Assurez-vous que l’air de combustion nécessaire puisse circuler vers le poêle directement depuis l’extérieur. L’amenée d’air de combustion peut être insuffisante dans les locaux disposant de fenêtres et de portes étanches ou à cause de l'installation d’évacuation d’air vicié de la cuisine. Des gaz de combustion toxiques peuvent se répandre dans la pièce et mettre des personnes en danger.
  • Augmentez la sécurité des cheminées à foyer ouvert en installant un rideau métallique ou une porte vitrée. Vous empêcherez ainsi les projections d'étincelles.
  • Les cendres nécessitent une période d’au moins 48 heures pour refroidir. Il faut les laisser refroidir à l’extérieur dans un récipient résistant au feu, muni d'un couvercle et placé sur une surface incombustible avant de pouvoir les éliminer.
  • Installez des détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone.
     

AUTRES CONSEILS POUR LES CHEMINÉES ET LES POÊLES

POÊLES ÉLECTRIQUES

Lorsque de vieux poêles électriques sont remis en service, il est important de vérifier au préalable qu’ils répondent à l'usage prévu. Que le poêle soit vieux ou neuf, vous devez vous assurer que la chaleur peut se répartir correctement et qu’il n’y a pas d’accumulation de chaleur.

Conseils pour les poêles électriques
  • Avant utilisation, vérifiez que les prises, interrupteurs et câbles sont en bon état et que le poêle fonctionne bien. Faites contrôler le poêle par un professionnel si vous n’êtes pas sûr que tout est en bon état.
  • Placez le poêle à au moins 1 mètre de distance par rapport aux matériaux combustibles.
  • Veillez à ce qu’il y ait suffisamment d’espace autour du poêle pour éviter toute accumulation de chaleur.  
  • Ne recouvrez pas les grilles de ventilation.
  • Branchez les poêles de forte puissance directement sur une prise murale. En effet, avec ce type d’appareils, une multiprise pourrait être surchargée.
  • Lisez et suivez le mode d’emploi.
  • Installez des détecteurs de fumée.

GRILS, PARASOLS CHAUFFANTS ET CHAUFFAGES RADIANTS À GAZ

Sur ces appareils, si des joints, raccords ou tuyaux perdent leur étanchéité, une fuite de gaz peut survenir. Une poche de gaz peut se former au sol, qui risque de provoquer une explosion à la moindre étincelle. Par conséquent, vous ne devez pas entreposer de bouteilles de gaz dans votre appartement ni dans votre cave. De plus, l’utilisation de grils, de parasols chauffants ou de chauffages radiants à gaz dans les espaces intérieurs s'accompagne d'un risque important d’intoxication au monoxyde de carbone.

Conseils pour les grils, parasols chauffants et chauffages radiants à gaz
  • N’utilisez des grils, chauffages radiants, parasols chauffants à gaz ou autres appareils similaires qu’à l’air libre.   
  • N’entreposez des bouteilles de gaz qu’à l’air libre.
  • Vérifiez les tuyaux, raccords et joints avant utilisation et remplacez-les si nécessaire.
  • Placez toujours les appareils sur une surface incombustible.
  • Retirez tout matériau combustible des environs de l’appareil.
  • Lisez et suivez le mode d’emploi.

 

Autres conseils pour le stockage des bouteilles de gaz

CONSEILS POUR LES GRILS À GAZ

RÉCHAUDS DE CAMPING

De manière générale, le CIPI recommande de ne pas utiliser de réchauds de camping à l'intérieur. Nombre de ces réchauds présentent un risque élevé d’intoxication au monoxyde de carbone. Il est beaucoup plus sûr de les installer sur le balcon ou dans le jardin. Étant donné que ces appareils atteignent une chaleur très élevée, il est impératif de les laisser refroidir intégralement avant de les ranger. Gardez également une couverture antifeu à portée de main. Par ailleurs, les réchauds de camping ne sont absolument pas adaptés pour chauffer une pièce.

Conseils pour les réchauds à gaz

Combustible : la plupart du temps, mélange de propane et de butane

N’utilisez jamais de réchauds à gaz dans des locaux fermés sans une bonne aération. Les fuites de gaz peuvent entraîner la mort.

Observez les règles suivantes lors de l’utilisation :

  • Placez le réchaud sur une surface stable et incombustible.
  • Retirez tout matériau combustible des environs du réchaud.
  • Veillez à ce que le gaz ne sorte plus lorsque la flamme est éteinte.
  • Entreposez les cartouches de gaz dans des locaux bien aérés, à l’écart de toute source de combustion. Les espaces les mieux appropriés sont les pièces fraîches et sombres. Toutefois, les cartouches et bouteilles de gaz ne doivent pas être stockées dans les sous-sols. En effet, le gaz est plus lourd que l’air et s’accumulerait dans la pièce. 
  • Évitez que les cartouches soient exposées au rayonnement solaire direct et aux hautes températures. À partir d’une température de 50 °C, la pression de la cartouche augmente fortement, et celle-ci peut éclater.
  • Ne touchez jamais du gaz qui s’échappe. Le gaz liquéfié et les mélanges correspondants sont extrêmement froids et provoquent de graves gelures en cas de contact avec la peau.
  • Laissez toujours le support de cuisson bien refroidir avant de le mettre sur une nouvelle cartouche. S’il est trop chaud, il peut enflammer la cartouche lorsqu’il la perce.
  • Placez-vous, ainsi que votre réchaud, à l’abri des vents forts. Vous pourrez ainsi allumer la flamme plus facilement, ce qui évite le risque de brûlures.
  • Lisez et suivez le mode d’emploi.
  • La cartouche doit être entièrement vidée avant de la jeter. Une fois vide, le bidon peut être mis à la ferraille.
Conseils pour les réchauds à alcool

Combustibles : éthanol, alcool à brûler

N’utilisez les réchauds à alcool qu’à l’extérieur. Ces appareils présentent un danger élevé d’incendie : s'ils ne sont pas en bien à plat, le combustible peut s’écouler. De plus, lorsqu’ils sont en marche, la flamme est difficilement visible et doit toujours être sous surveillance.

Observez les règles suivantes pour une utilisation à l’extérieur :

  • Placez le réchaud sur une surface stable, horizontale et incombustible.
  • Retirez tout matériau combustible des environs du réchaud.
  • Ne remplissez jamais le réchaud lorsqu’il est encore chaud ou en marche, car des jets de flamme peuvent provoquer de graves brûlures.
  • Lorsque vous versez de l’alcool dans l’appareil, tenez le support de remplissage éloigné de toute flamme nue.
  • Vérifiez régulièrement que le réservoir à alcool, les tuyaux et les raccords sont étanches. Si ce n’est pas le cas, vous devez impérativement faire contrôler le réchaud par un professionnel.
  • Le cas échéant, maintenez les trous de ventilation du réservoir toujours ouverts, faute de quoi il peut survenir une surpression, un endommagement du réservoir et, par conséquent, un incendie ou une explosion.
  • Ayez toujours un œil sur le réchaud quand il est allumé.
  • Lisez et suivez le mode d’emploi.
Conseils pour les réchauds à bois ou à charbon

Combustibles : bois ou charbon

N’utilisez jamais ces appareils à l'intérieur. Quelques minutes suffisent pour que la fumée et la suie provoquent des intoxications au monoxyde de carbone.

Observez les règles suivantes pour une utilisation à l’extérieur :

  • Placez le réchaud sur une surface stable, horizontale et incombustible.
  • Retirez tout matériau combustible des environs du réchaud.
  • N’utilisez pas d’allume-feu liquide.
  • Laissez refroidir les cendres pendant 2 jours avant de les jeter. Les récipients les mieux appropriés pour collecter les cendres sont des seaux solides et résistants au feu.
  • Lisez et suivez le mode d’emploi.
  • Suivez également nos conseils pour les grils à charbon et pour l’élimination des cendres
Conseils pour les réchauds à essence

Combustibles : essence, pétrole ou diesel

N’utilisez jamais ces appareils à l'intérieur. Si l’aération est insuffisante, il existe un risque que l’essence ne brûle pas entièrement. Les vapeurs peuvent provoquer des maux de tête et des nausées et présentent un danger d’incendie et d’explosion.

Observez les règles suivantes pour une utilisation à l’extérieur :

  • Placez le réchaud sur une surface stable, horizontale et incombustible.
  • Retirez tout matériau combustible des environs du réchaud.
  • Ne remplissez jamais le réchaud s’il est encore chaud ou en marche, car des jets de flamme peuvent provoquer de graves brûlures.
  • Lorsque vous versez de l’essence dans l’appareil, tenez le support de remplissage éloigné de toute flamme nue.
  • Vérifiez régulièrement que le réservoir à essence, les tuyaux et les raccords sont étanches. Si ce n’est pas le cas, vous devez impérativement faire contrôler le réchaud par un professionnel.
  • Ayez toujours un œil sur le réchaud quand il est allumé.
  • Lisez et suivez le mode d’emploi.

BOUGIES

Le danger d’incendie dû aux bougies est souvent sous-estimé. Chaque année, on recense plus de 500 incendies en Suisse à cause d’une bougie. Nombre de ces incendies se déclarent parce que des bougies allumées ont été oubliées ou parce que des matériaux inflammables ont pris feu dans les environs de la bougie.

Conseils pour les bougies
  • Ne laissez jamais des bougies allumées sans surveillance.
  • Posez toujours les bougies à la verticale et en position stable sur un support résistant au feu comme du verre, de la céramique ou de la pierre.
  • Veillez à ce que la bougie ne se trouve pas à proximité immédiate de décorations, de draps, de rideaux, de branches de sapin ou de tout autre matériau combustible.
  • Ne laissez jamais les bougies se consumer intégralement.
  • Faites particulièrement attention aux bougies lorsque des enfants ou des animaux domestiques sont présents dans la pièce. Les bougies ne sont pas des jouets. Tenez les allumettes et les briquets hors de portée des enfants. 
  • Installez des détecteurs de fumée.
     

AUTRES CONSEILS POUR UNE UTILISATION SÛRE DES BOUGIES

 

 

Installations de combustion / chauffages

Pour assurer une combustion parfaite, les appareils de chauffage ont besoin d’une quantité d’air de combustion suffisante. Le volume nécessaire dépend du type de chauffage (gaz, mazout, pellets ou bois). Si l’amenée d’air de combustion est insuffisante, la combustion est incomplète, et cela produit du monoxyde de carbone, un gaz toxique.

Conseils pour les installations de combustion et les chauffages

Si la quantité d’air de combustion amenée depuis l’extérieur est insuffisante, cela crée une dépression dans le local où se trouve le brûleur. Du monoxyde de carbone peut alors s’échapper de l’installation de combustion et se répandre dans le local. Ce gaz incolore et inodore est non seulement toxique, mais il est aussi capable de traverser les parois et les plafonds. De ce fait, il constitue un danger pour toutes les personnes qui se trouvent dans le bâtiment.

S’il existe un interstice annulaire entre le conduit d’évacuation des produits de combustion et la gaine technique, cet interstice ne doit pas être obturé (voir schéma 1). Même dans le contexte de la crise énergétique actuelle, la perte d’énergie que cela occasionne doit être acceptée, afin d’assurer la sécurité des utilisateurs du bâtiment. Si de telles ouvertures d’aération sont obturées, modifiées ou recouvertes, dans l’intention d’économiser de l’énergie, cela perturbera aussi bien le processus de combustion que l’évacuation des fumées. Ainsi, des installations de combustion en soi sûres peuvent se muer en sources de danger insidieuses.

Seules les installations de combustion munies d’un système coaxial d’amenée et d’évacuation (« système indépendant de l’air ambiant ») peuvent se passer d’ouvertures d’aération (voir schéma 2).

Si vous avez des questions au sujet du type de votre installation de combustion, veuillez prendre contact avec votre installateur en chauffage ou votre ramoneur. Ces spécialistes connaissent votre installation et peuvent vous conseiller de manière avisée.

 

Schéma 1 : Les ouvertures d’aération permanentes et l’interstice annulaire ne doivent pas être obturés.
Schéma 2 : Seuls les systèmes coaxiaux n’ont pas besoin d’ouverture d’aération dans la chaufferie.

GÉNÉRATEURS DE COURANT

Les générateurs de courant fonctionnent avec du diesel ou de l’essence. Si l’on renverse du carburant lors de l’approvisionnement de l’appareil, si de l’essence s’échappe par manque d’étanchéité ou si des éléments sont encore chauds, il existe un danger d’incendie. Des générateurs installés à l’intérieur d'un bâtiment peuvent en outre provoquer une intoxication au monoxyde de carbone. Il faut savoir que les réfrigérateurs et les congélateurs peuvent fonctionner plusieurs heures sans électricité s’ils restent fermés.

Conseils pour les générateurs d’électricité
  • Ne placez le générateur d’électricité qu’à un endroit sec et bien aéré à l’air libre.
  • Laisser l’appareil bien refroidir avant de remplir le réservoir.
  • Lisez attentivement l’intégralité du mode d’emploi et des avertissements avant de mettre l’appareil en service. Pour faire fonctionner un générateur, il est nécessaire de disposer de connaissances en la matière. Si ce n’est pas votre cas, le CIPI vous déconseille de vous en procurer un.
  • Retirez tout matériau combustible des environs du générateur d’électricité.
  • Observez impérativement les prescriptions de stockage pour les matières dangereuses comme l’essence ou le diesel : Directive de protection incendie, Matières dangereuses, notamment chiffre 5.2.2
  • Lisez et suivez le mode d’emploi.

BATTERIES / POWER STATIONS PUISSANTES

Les batteries peuvent être endommagées en cas de décharge complète, de réchauffement extérieur ou par une action mécanique. Un stockage inadéquat ou un dysfonctionnement lors de la recharge peuvent également provoquer des incendies.

Conseils pour les batteries et les power stations
  • Protégez les batteries des chocs, de la chaleur, du froid ou du rayonnement solaire direct.
  • Cessez d’utiliser les batteries lorsqu’elles sont endommagées.
  • Utilisez toujours le chargeur d’origine de l’appareil.
  • Rechargez les batteries sur une surface résistante au feu. Au préalable, retirez tout matériau combustible des environs de la batterie.
  • Installez des détecteurs de fumée dans les pièces où vous rechargez des batteries.
  • Lisez et suivez le mode d’emploi.
     

AUTRES CONSEILS POUR LES BATTERIES LITHIUM-ION

 

 

Que faire face au feu ?

Alerter

Tél. pompiers: 118
Avertir les personnes en danger

Porter secours

Sauver les personnes et les animaux,
sans se mettre en danger

Éteindre

Combattre le feu
Guider les pompiers

Savoir plus

Nos partenaires